La commune de La  Chapelle des Fougeretz est jumelée avec KALCHREUTH, commune allemande de Moyenne-Franconie située dans l'arrondissement d'Erlangen-Höchstadt en Bavière.

 

C'est le 18 septembre 1993, en la mairie de La Chapelle que fut signée par le maire Philippe Tourtelier et son homologue allemand Erwin Nützel la charte de jumelage entre la commune française, La Chapelle des Fougeretz et la commune allemande, Kalchreuth .

En apposant leur signature au bas de l'acte de jumelage, les maires des deux communes  transposaient au niveau communal l'idée du TRAITE DE L'ELYSEE  du 22 janvier 1963 à savoir favoriser le rapprochement de nos deux peuples.

Monsieur Hans Sulzer, alors maire au printemps 1987, avait reçu de la commune bretonne une demande écrite pour un jumelage. Il a eu le soutien des villes partenaires Erlangen et Rennes. Un comité d'amitié a été créé avec Ernst Bayerlein à sa tête. Cinq ans après, avec des contacts intensifs et la venue de diverses délégations, le conseil municipal de Kalchreuth avec son maire Erwin Nützel prit la décision de sceller un jumelage avec La Chapelle des Fougeretz.

Du 17 au 21 septembre 1993, le maire Erwin Nützel est venu à la Chapelle avec ses conseillers municipaux, des représentants d'associations et des concitoyens pour officialiser le jumelage. Pour marquer ces festivités, avec son homologue Philippe Tourtelier, Erwin Nützel a planté un cerisier et dessous, pour faire une halte, se trouve un banc... à l'origine fait à Kalchreuth.

 

EXTRAIT  DE LA CHARTE DE JUMELAGE

"Ce jumelage doit permettre  aux personnes de ces deux communes  et surtout aux  jeunes  de se rencontrer  et de faire connaissance .

Nous promettons ainsi de rapprocher  nos concitoyens  avec un esprit de liberté et d'amitié  afin de renforcer  les liens entre nos deux communes et entre  l'Allemagne et la France ."

 

C'est ainsi que l'année suivante, le 14 mai 1994, on a fait la fête pendant 3 jours  lors de la visite retour pour la signature à Kalchreuth. L'association a été nommée "comité de jumelage".

C'est Monsieur Armin Kurzmann qui en a été pendant de nombreuses années président. Ce fut un grand succès. Mélanie Fensel, d'origine bretonne, lui a succédé. Elle était venue pour un stage à Kalchreuth et elle est tombée amoureuse et y a fondé une famille. Pour le moment, c'est Madame Giti Schmidtlein qui est à la présidence.

Pour bien montrer le lien du comité avec la mairie et la commune, c'est le maire en poste qui est le 1er président. Il y a des représentants des différentes tendances au conseil municipal et un membre de chaque tendance du conseil municipal est au bureau du comité.

Un trésorier et un secrétaire sont choisis parmi les membres du comité.

 

Après l'officialisation du jumelage en 1993, très vite des liens d'amitié très étroits se sont largement tissés. A tour de rôle, à l'Ascension, les adultes se sont rencontrés et un échange scolaire d'une semaine a aussi lieu chaque année après la Pentecôte en alternance dans un pays ou dans l'autre pour faire la connaissance de nos voisins et découvrir les secrets de leur vie quotidienne.

Les adultes comme les enfants sont logés dans des familles d'accueil et on essaie d'inviter et d'intégrer des associations à ce voyage.

Tous les ans des stagiaires garçons ou filles  prennent en été le chemin de Kalchreuth ou de La Chapelle. Ils sont en règle générale employés au jardin d'enfants ou aux ateliers communaux.

L'échange scolaire de notre école primaire avec les 2 écoles de La Chapelle: "Georges Martinais" pour le public et "Notre Dame" pour le privé est indispensable et d'une valeur inestimable pour notre jumelage.

Pour aider à financer l'échange scolaire, le comité de Kalchreuth participe à la "fête des cerises" et au "marché de Noël" Le stand y vend des spécialités bretonnes comme "de la fleur de sel" ou "du cidre" et le bénéfice sert à  aider les jeunes.

A La Chapelle, au  marché de Noël, on propose les "pains d'épices de Nuremberg", les "brioches de Noël" et le "vin chaud".

Pendant de nombreuses années, des piliers du comité Uschi et Jürgen Beck sont venus à La Chapelle à la "fête des confitures" maintenant très connue tout autour de Rennes et ont vendu avec succès leur confiture de cerises (emblème de Kalchreuth).

Malgré la distance qui nous sépare (1160 km) le jumelage est mis en avant dans nos communes. A La Chapelle, il y a une "rue de Kalchreuth" et à Kalchreuth, il y a une "promenade de la Chapelle".

Beaucoup de personnes ont de part et d'autre contribué à faire vivre ce jumelage sur le terrain.

drucken nach oben